Boucan

Extraits du recueil Boucan précédé de Autres puits

1_

ça vrille vers le silence
encore tenu dans l’aigu
grosse caisse grasse tue
avalées trompettes et cymbales aussi
reste le SI de la flûte
perce-oreille siffle-fût
bien que ténu dans la tête
garde-absence empêche-tout.

2_

et ce si long silence
qui enveloppe mes êtres
destiné au boucan
d’un jour sans lune
soleil-perceuse
dans les yeux
aveugle tympans.

3_

il fait trop jour
on n’entend plus les images

déplier les orgues
sur les crêtes des plaines
de ma terre enterrée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s