Copeaux à Bardo(s)… 1

Ou
Celui qui n’a qu’un œil (pour viser) ne voit pas le relief.

…l’inculture se cultive en perçant la rétine –avec une balle c’est mieux sur le mur le sang dérange mieux les fleurs de la tapisserie– de tout un peuple adossé à ses grands murs porteurs –il faut voir comme ils tiennent depuis la nuit des temps– qu’il dressa de ses mains les doigts dans les cheveux –les cheveux les mots récupèrent tout de l’Homme l’incertain le sûr le nocif le tangible– pour démêler l’étincelle qu’il voyait dans le noir– l’obscurité est terrible car on y voit la moindre lumière– et en sculpter le bruit pour comprendre un peu tout –traverses plaintes briques tout lui sert de support– c’est que l’art lui promet qu’il n’est pas seul au monde –les oiseaux chantent bien avant le lever du soleil car ils savent très bien que sinon le jour ne viendrait pas– qu’il attend le regard de celui qui attend peut-être en plein jour mais souvent dans la nuit –la nuit est faite de larges rétines suspendues aux lèvres du monde– quand s’enflamme soudain l’artefact l’esprit –qui n’a pas de limites ce sont les choses qui en ont– se construit des collines pour pouvoir y grimper –c’est l’ascension qui compte ce n’est pas le sommet– s’éloignant ainsi de la terreur des plaines où dans le plat règnent à l’aveugle les rétines de ceux-là qui cultivent l’inculture…

**

…ils font place nette pour inoculer le regard –celui qui n’a qu’un œil ne voit pas le relief– où le rien est une arme à rabaisser la masse –elle ne fait que la moitié du geste l’autre part est pour ceux-là qui la mènent– lui enlever tout passé tout espoir de pourvoir au jour –comme un drapeau le jour tenu par une seule main– où le vide est si plein que l’art est nécessaire –puisque l’art c’est l’autre où chacun se voit– à se construire un être où tout un peuple se reflète –juste avant l’apparition des miroirs l’Homme se reflétait dans l’eau claire et mouvante– juste avant de se dire qu’il faut créer une place où le regard se débrouille…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s